Exposition collective

Le Grand Nu 2018

11.11-18.11.2018

Différentes époques, différentes formes, la représentation du corps humain prend un tour nouveau avec des artistes comme Jenny Saville et Shane Wolf. Nous sommes heureux de contribuer à ce renouveau figuratif avec l’exposition Le Grand Nu. Cette exposition rassemble une sélection d’artistes locaux et internationaux et leurs travaux originaux. Ils sont issus d’une première sélection faite parmi les nombreux travaux soumis pour le concours Le Grand Nu. Ils varient dans leur interprétation du modèle vivant, très fidèles au corps nu représenté ou au contraire plus abstraits.

L’exposition débute samedi 10 novembre 18h-21h, puis sera ouverte tous les jours du 11 au 18 novembre 11h-20h. Le nom du grand vainqueur du concours sera annoncé pendant le vernissage, le samedi 10/11.

Vous pouvez trouver des nouvelles et discuter de l’exposition sur Facebook.

L’oeuvre d’art © droits d’auteur Aurore Levasseur, lauréate du concours Grand Nu 2018.

Lauréate – Aurore Levasseur


Aurore Levasseur
Red Silk Ribbon Odalisque
huile sur toile
161 x 100 cm

La peinture d’Aurore Levasseur s’inscrit dans un héritage pictural européen, celui de l’art baroque. Les formes qui naissent sur la toile ne sont pas le résultat d’un travail de dessin mais bien d’un travail de la lumière, des couleurs et de la matière rappelant en cela les peintures de Pierre Paul Rubens. Les sujets représentés, figuratifs, sont le plus souvent des femmes nues, très en chair et à la peau blanche.

Finalistes



Annie-Claire Alvoet
Bacchante
huile sur toile / oil on canvas
130 x 160 cm



Julia Angot
Renaissance 3
huile et encre / oil and ink
24,5 x 103,5 cm


Magali Berdaguer
Sur le Fil – 3
dessin mural en fil de fer / iron wire wall drawing
90 x 75 cm



Fabrice Blassel
Je pose, tu disposes
collage
40 x 40 cm


Georges Dumas
Renaissance
technique mixte sur toile / mixed technique on canvas
120 x 60 cm



Etienne Frouin
Dialogue avec Egon Schiele
fusain sur panneau de bois, huile et vernis, barre de fer / charcoal on wood panel, oil and varnish, iron bar
200 x 70 x 25 cm


Sylvia Gerardin
Clara
terre cuite chamottée / terracotta
18 x 18 x 28 cm



Alisa Gorelova
The wave
acrylique sur toile / acrylic on canvas
100 x 100 cm


Didier Graire
Nu
fusain / charcoal
30 x 42 cm



Marta Grassi
Fable
fusain, pastel et gouache sur papier / charcoal, pastel and gouache on paper
65 x 50 cm


Tatiana Ivchenkova
Madonnequin 3 (Sainte Madeleine)
huile sur toile / oil on canvas
100 x 70 cm



Corinne Labarussias
Aria
pigments, pierre noire sur support affiches / pigments, pierre noire
30 x 40 cm


Tania Luchinkina
Nue 2
crayon, papier durci / pencil, hard paper
70 x 52 cm



César Madeira
Nu 22
huile sur toile / oil on canvas
50 x 61 cm


Iryna Makarova
La fatigue
huile sur toile / oil on canvas
59 x 50 cm



Nicolas Neyman
Ada
fusain et pastel / charcoal and pastel
100 x 70 cm


Nina Scceletton
Air Force
collage
21 x 29.7 cm



Marie Smith
Soraya
bronze
28.5 x 17 x 19 cm


Pierre Van Bey
Naomie assise
huile sur toile / oil on canvas
91,5 x 73 cm



Jeanette Watkins
Afternoon
huile sur toile / oil on canvas
24 x 30 cm

Jury


Lucile Travert est peintre et Docteur en Arts Plastiques de l’Université Paris Sorbonne. C’est essentiellement à la peinture qu’elle se consacre depuis trois décennies. Passionnée par les expérimentations techniques des produits, des outils, des supports, elle a fini par construire une identité picturale et une signature plastique singulières. La notion fondamentale de ses travaux est souvent la question du corps et de la figure humaine. Son œuvre rend visible et perceptible des expressions du corps en exhumant des anatomies singulières qui tentent de dénuder irrémédiablement la Figure dans un déchirement par le travail de démembrement du corps, axe principal de ses études doctorales. Dans ses créations, la figure humaine perd son enveloppe et se désintègre dans le champ pictural.



John Gathercole est un artiste contemporain britannique, fondateur de K.U.N.Tists, un collectif artistique punk anti-esthétique. Ses peintures s’approprient toute une gamme d’influences dans la philosophie, la psychologie, l’histoire de l’art et la culture populaire et en particulier l’existentialisme et la théorie de la forme (Gestalt). Il a exposé au Tate Museum, au Tate Britain et dans de nombreuses autres galeries. Ses travaux affichent une vision personnelle et une approche plus profonde de l’esthétique, de la connaissance et des media. Il explore le vide entre beauté et réalité avec humour et une référence à l’horreur, à la névrose sociale et humaine de nos contemporains.


Formé en histoire et gestion de projets culturels et artistiques, Patrick Truong a travaillé pour de nombreux musées parisiens, Musée des Arts Décoratifs et Musées de la Ville de Paris – Petit Palais, Musée Carnavalet, Musée d’Art Moderne, en communication ou encore en développement des publics. De 2016 à 2018, il a dirigé le festival Chromatic à Montréal, un festival qui organise chaque année une exposition d’arts visuels contemporains d’artistes québécois et internationaux, en parallèle de conférences autour des thématiques de l’art, de la culture et des affaires.



Maria Kuźma-Kuźniarska dirige la galerie Untitled Factory depuis le début de l’année 2017. Elle organise des événements et des expositions autour de la forme humaine. Maria est une artiste spécialisée dans l’anatomie humaine et la fondatrice de Life Drawing Montmartre. Les travaux artistiques de Maria sont ancrés dans son passé de chercheuse bio-médicale. Son travail est une exploration de la forme humaine et de ses mouvements. Elle s’intéresse particulièrement aux changements du corps tout au long de la vie.